Successful and healthy Micronesian Games in Yap

Du 15 au 29 juillet 2018, des équipes médicales pluridisciplinaires rassemblant des médecins, des infirmiers, des agents de veille sanitaire, des agents de santé environnementale, des spécialistes des techniques de laboratoire, des épidémiologistes, des chargés de communication et des bénévoles ont travaillé de concert pour recevoir les 1 328 personnes qui se sont rendues aux dispensaires de Yap au cours des Jeux, et se sont dépensées sans compter pour surveiller la santé des athlètes et du public et prévenir la transmission de maladies.

Des spécialistes du ministère de la Santé de Yap, de la Communauté du Pacifique (CPS), des Centres de lutte contre la maladie des États-Unis d’Amérique (CDC) et du bureau national de la Santé publique des États fédérés de Micronésie composaient cette équipe de professionnels de la santé dévoués.

L’une des grandes questions de santé publique gérées par cette équipe a été une épidémie de diarrhée à rotavirus, apparue à Yap quelques semaines avant le début des Jeux. Cette épidémie aurait pu être catastrophique pour l’événement, mais des mesures de prévention prises dans l’État ont permis de l’endiguer.