P P H S N - R O S S P 

Pacific Public Health Surveillance Network 

Réseau océanien de surveillance de la santé publique                             English

           
 

 

 

 

Guide des services de la Section Surveillance de la santé publique et lutte contre les maladies transmissibles de la CPS

ContactsMandatMissionObjectifsFinancement & partenairesAssistance fournie

La Section Surveillance de la santé publique et lutte contre les maladies transmissibles (SSP&LMT) relève du Département Santé publique, au sein de la Division Ressources sociales. Elle est basée au siège de la CPS, à Nouméa.

Sites Web :
• Section Surveillance de la santé publique et lutte contre les maladies transmissibles :

   http://www.spc.int/phs/
• ROSSP : http://www.spc.int/phs/ROSSP/                   

Contacts :

  • Dr Tom Kiedrzynski, Épidémiologiste [email protected]. Téléphone : (687) 26 01 43
  • Christelle Lepers, Chargée de l'information sur la surveillance de la santé publique  [email protected] Téléphone : (687) 26 01 81
  • Elise Benyon, Chargée du traitement des données [email protected] Téléphone : (687) 26 01 64
  • Point de contact du Groupe de coordination du ROSSP : [email protected] Téléphone : (687) 26 20 00 ; Télécopieur : (687) 26 38 18
  • CPS Nouméa : Téléphone : (687) 26 20 00 ; Télécopieur : (687) 26 38 18

Mandat : Le mandat de la Section Surveillance de la santé publique et lutte contre les maladies transmissibles est énoncé dans le plan stratégique du Département Santé publique. La Section fait également office de point de contact du Groupe de coordination du Réseau océanien de surveillance de la santé publique (ROSSP), dont les orientations sont approuvées lors de la réunion annuelle du Groupe de coordination.

Mission : Promouvoir et protéger la santé des peuples Océaniens.

Objectifs : La Section poursuit les objectifs généraux du Département Santé publique. En outre, ses objectifs généraux sont les suivants : 1) développer durablement la surveillance de la santé publique et la réponse à apporter en Océanie et 2) faire en sorte que toutes les activités de la Section soient conformes à l'objectif de développement durable de la surveillance de la santé publique et de l'épidémiologie appliquée dans les États et Territoires océaniens, ainsi qu'au cadre et au plan stratégique du ROSSP.

Financement et partenaires : Les activités de la section sont financées par des fonds alloués à des projets précis par divers bailleurs de fonds, y compris l'AusAID et la NZAID (projet PRIPPP), la France et la NZAID (projet PREPARE), les CDC (Centres de lutte contre la maladie des États Unis d'Amérique) (projet de surveillance de la grippe en laboratoire) et Taiwan/ROC.

La plupart de ces activités sont menées en partenariat avec les membres statutaires et associés du ROSSP, dans le cadre du Réseau.

Assistance fournie par la Section SSP&LMT

StratégiesAssistance techniqueFormationFormation à la demandeStages en détachement
ConférencesRéseauxSubventionsRessources documentaires disponibles

Les demandes d’assistance peuvent être présentées à n’importe quel agent de la Section. Certains types d’assistance (à l’échelon national, par exemple) peuvent nécessiter des demandes écrites des autorités compétentes.

Élaboration de stratégies
Une assistance technique peut être dispensée aux pays qui en font la demande, afin de les aider à élaborer des stratégies et des plans d'action nationaux concernant la surveillance et la lutte contre les maladies transmissibles, en rapport avec le cadre stratégique du ROSSP et son plan stratégique établi récemment.

Assistance technique
Une assistance technique ad hoc peut être proposée, sur demande, aux équipes EpiNet et aux ministères et services de la santé en ce qui concerne la surveillance de santé publique des maladies transmissibles et l'épidémiologie - sous forme notamment d'évaluation et de perfectionnement des systèmes de surveillance - et les enquêtes sur les flambées épidémiques et la riposte.

Par l’intermédiaire du Spécialiste des laboratoires et de LabNet, le réseau de laboratoires de santé publique du ROSSP, une assistance technique et des conseils peuvent être dispensés sur les techniques de diagnostic en laboratoires, ainsi que sur les procédures d'envoi d'échantillons pour la confirmation des épidémies.

Formation
En partenariat avec les membres et organes du ROSSP, la Section conduit des ateliers sous-régionaux et nationaux de formation sur :

  • la surveillance de la santé publique,
  • les enquêtes sur les flambées épidémiques et l’épidémiologie des maladies transmissibles,
  • les applications informatiques utilisées pour la surveillance de la santé publique et les enquêtes sur les flambées épidémiques.

Un certificat peut être délivré par l'École de médecine de Fidji. Ces ateliers peuvent aussi être organisés dans le cadre d’un programme de formation à l’utilisation de données à des fins de prise de décisions ou du Programme de formation à l’épidémiologie de terrain.

Participants : De préférence, des membres de l’équipe EpiNet nationale ou territoriale (ou son équivalent), ainsi qu’une personne participant à la surveillance de la santé publique et à la riposte aux épidémies. Durée : 1 semaine par module.

Coût : La CPS ou d’autres partenaires du ROSSP (y compris des États et Territoires insulaires océaniens) assument le billet d’avion et les indemnités journalières. Il est également possible de partager les frais ; dans le cas de formations dispensées à l’échelon national, par exemple, le pays prend à sa charge les frais encourus localement.

Suivi : Les participants doivent mener ou améliorer des activités de surveillance dans leur pays. Un projet sur le terrain doit être réalisé dans le cadre de la formation à l’utilisation de données pour la prise de décisions ou du programme de formation à l'épidémiologie de terrain.

Formation à la demande
Des ateliers de formation sous-régionaux ou nationaux peuvent être organisés à la demande, en partenariat avec des membres et des organes du ROSSP, à condition que le pays ou le Territoire demandeur ou d'autres sources prennent en charge leur financement. Les sujets abordés peuvent être adaptés selon les besoins particuliers des pays.

Stages en détachement
Cette formation est dispensée sous forme de stage en détachement au siège de la CPS, à Nouméa. Le stagiaire travaille sur un projet précis et concret, selon des objectifs clairs et des résultats escomptés fixés en concertation avec la Section. En général, il publie, en fin de stage, un article sur le travail qu'il a accompli.

Peuvent faire acte de candidature les étudiants ou professionnels de santé de la région intéressés par la surveillance de la santé publique et la lutte contre les maladies transmissibles. Conditions requises : la candidature est posée à la demande d’États et Territoires ou d'organismes partenaires, et acceptée sous réserve que la charge de travail de la Section le permette et que des fonds soient disponibles. Nombre de participants : Un seul - éventuellement deux - peut être formé à la fois.

Durée : de préférence 3-4 mois, la durée étant assez souple. Coût : frais partagés, selon les fonds disponibles (la Section prend éventuellement à sa charge le billet d'avion et les indemnités de subsistance et d'hébergement) Suivi : à son retour, le stagiaire peut bénéficier d'une assistance à distance, au besoin.

Conférences
Les conférences et réunions suivantes, organisées par la Section (éventuellement en collaboration avec des partenaires), ont pour but de planifier et surveiller le développement du ROSSP :

  • Réunions du groupe de coordination du ROSSP : elles se tiennent généralement une fois par an, en présence de tous les membres du groupe de coordination.
  • Conférences régionales ou sous-régionales du ROSSP : elles ont lieu environ tous les deux ans, et réunissent les points de contact des équipes EpiNet (ou leur équivalent) et d'autres responsables du secteur de la surveillance et de la lutte contre les maladies transmissibles des ministères et services de la santé.

Réseaux
PacNet est un forum de discussion par courrier électronique (et par télécopie) s'adressant à un réseau de praticiens de la santé intéressés ou exerçant en Océanie, qui permet de communiquer rapidement et de diffuser notamment des " alertes précoces " en cas de menace d'épidémie et, par conséquent, de sensibiliser le public et de mettre en alerte la région. Il permet en outre de contacter des ressources humaines, notamment des experts.

PacNet-restricted est un outil de communication réservé à des professionnels de santé de ministères et de services de la santé (en général, des responsables) et aux membres du groupe de coordination du ROSSP. Il peut remplacer PacNet au tout début d'une flambée épidémique, lorsque l'information est souvent confidentielle et à manier avec précaution (lorsque l'information n'est pas encore confirmée, ou qu'une riposte de santé publique n'a pas encore été mise en œuvre).

PacNet-Lab a été créé afin de renforcer LabNet, le réseau de laboratoires de santé publique. Cette liste de discussion s'adresse aux professionnels de santé des laboratoires de la région ainsi qu'aux membres du groupe de coordination. Elle sert à échanger des informations propres aux laboratoires.

Inscription : Les praticiens de la santé peuvent s’inscrire à PacNet ou PacNet-Lab en envoyant un message électronique à : [email protected] et [email protected] Ils doivent demander à leur Directeur de la santé et à la Section la permission de s’inscrire à PacNet-restricted.

La Liste d'annonces EpiNet a été créée pour faciliter la communication entre les seuls members de l’équipe EpiNet.

Subventions
Au travers du ROSSP, la Section vise à établir un mécanisme de financement durable permettant d'aider la région à faire face aux flambées épidémiques. En attendant, elle s'efforce, en fonction des fonds disponibles, de satisfaire des demandes de petites subventions émanant des États et Territoires océaniens lorsqu'il s'agit de répondre d'urgence à des flambées épidémiques de maladies transmissibles.

Ressources documentaires disponibles
La Section publie Inform’Action, le bulletin du ROSSP, trois fois par an. Les articles, généralement rédigés par des professionnels de la santé de la région, traitent de la surveillance de la santé publique et de la lutte contre les maladies transmissibles. Des exemplaires sur papier d’Inform’Action sont envoyés à tous les ministères et services de la santé, y compris à toutes les équipes EpiNet (ou leur équivalent), aux membres de PacNet et aux organismes associés du ROSSP. Parmi les autres publications, il faut citer la Monographie sur la surveillance de la santé publique dans le Pacifique et les numéros de Pacific Health Dialog consacrés à la télésanté et la Surveillance de la santé dans le Pacifique (français en cours de traduction).

Toutes ces publications peuvent être consultées, en version électronique, sur le site Web du ROSSP, et sont disponibles sur demande. Les sites précités constituent aussi des sources d’information importantes.

 

Site ROSSP développé par la section Surveillance de la santé publique et lutte contre les maladies transmissibles de la CPS avec le concours financier de la France et de NZAID (projet PREPARE)

Point de contact du Groupe de Coordination du ROSSP Contactez-nous 

Dernière mise à jour le 20/09/10 - © Copyright CPS 2002-2010